Sage femme nante

Depuis moins d’un an, le monde a sombré dans un total chaos à cause de la pandémie Covid-19. Des millions de cas positifs et des milliers de morts sont victimes de ce virus qui provoque des infections digestives et respiratoires. Il présente donc un risque imminent pour toute la population de la planète.

En ce moment, le risque de contamination à la Covid-19 est d’autant grand. Donc, il reste préférable de respecter tous les gestes barrières. Qu’on soit fragile ou pas, notamment comme les femmes enceintes ou les personnes âgées, on doit toujours demeurer très vigilant. La moindre négligence revient en fait à jouer avec sa propre vie.

sage femme nante

Coronavirus et grossesse : les suivis nécessaires

Pendant la période de grossesses, une femme connaît divers changements liés à son physique et à ses comportements. Elle se situe dans une phase d’adaptation, ce qui la rend sujette à la contraction de n’importe quel virus, le coronavirus en l’occurrence. Cela explique l’apparition de certains problèmes ou maladies. Pour garantir la sécurité et la santé de cette dernière, il est primordial d’effectuer un check-up régulier auprès des spécialistes comme cette sage-femme à Nancy. Mais pour un doute quelconque, on est tenu de prendre un rendez-vous dans l’immédiat. Les symptômes de cette maladie chez une femme enceinte ne sont pas encore bien définis pour l’instant. Ce qui rend l’avis des professionnels incontournable pour chaque situation qui se présente.

Les risques pour les bébés pendant la grossesse

Personne n’est à l’abri de cette pandémie. On sait déjà que les femmes enceintes comptent parmi la catégorie des personnes vulnérables. En cas de contamination, les conséquences se révèlent alors assez considérables surtout pour le fœtus. D’abord, la transmission de la Covid-19 entre la mère et le fœtus s’avère très plausible. Cela peut déclencher de manière prématurée le travail ou provoquer une certaine complication lors de l’accouchement. Ensuite, même si les études montrent généralement que les bébés sont testés négativement après sa naissance, ils subissent des fois quelques problèmes respiratoires. Ce dernier reste encore un point d’interrogation pour les médecins et les chercheurs. Mais ces spécialistes travaillent dans le but de répondre au plus vite à cette question.

L’hiver et le coronavirus

On a déjà déterminé que le taux de contamination s’intensifie rapidement pendant la saison hivernale. Pourtant, avec le froid imminent l’immunologie humaine se trouve au plus bas. Qui plus est, le virus COV-SARS 2, responsable de la maladie, gagne en force au cours de cette saison. Cela explique l’augmentation du pic en rapport avec les nouveaux cas détectés. Et il faut savoir que la seconde vague peut se révéler plus grave que la première. Ce qui revient à se demander si on doit faire face à une telle situation chaque année. Les spécialistes en immunologie confirment que le virus se mute d’un hôte à un autre. Ce qui explique en quelque sorte le fait qu’on assiste dans une succession de vague de contamination.

Comment se protéger efficacement

Le mode de transmission du virus d’une personne à une autre est bien connu par le grand public pour l’heure. On sait aussi son intolérance avec les produits de lavages et divers désinfectants. De ce fait, on est tenue de se laver les mains le plus fréquemment possible et après chaque contact avec des objets. Ensuite, on est contraint de respecter la distanciation physique de 1 m, car le virus se trouve dans les salives des hôtes. Et à cela s’accompagne le port de masque. D’ailleurs, c’est devenu une réelle obligation pour contenir la propagation du virus. De plus, il est difficile de garder la distanciation des fois. Mais le plus important demeure le fait de rester à la maison s’il n’y a pas besoin de sortir. Ces différentes démarches constituent un devoir pour chacun, car l’éradication du virus est profitable pour tout le monde.